Une assurance de loyer impayé est une garantie que vous pouvez souscrire auprès d’une compagnie d’assurances. Elle vous permet de vous protéger en cas de non-paiement du loyer par votre locataire. Il existe plusieurs types d’assurances de loyer impayé et il est important de bien les comparer avant de choisir celle qui convient le mieux à votre situation.

Pourquoi choisir une assurance de loyer impayé ?

En France, les propriétaires bailleurs sont soumis à de nombreuses contraintes légales. Parmi celles-ci, la loi du 6 juillet 1989 impose aux propriétaires de souscrire une assurance de loyer impayé si leur bailleur est une personne morale (une société ou un organisme public). Cette assurance permet de garantir le paiement du loyer en cas de défaillance du locataire et ainsi de préserver le patrimoine du bailleur.

Les garanties proposées par les assurances de loyer impayé

Les assurances de loyer impayé sont des contrats d’assurance destinés aux propriétaires bailleurs et aux locataires. Ces contrats ont pour objet de garantir le paiement du loyer et des charges locatives en cas de défaillance du locataire.

Il existe deux types de garanties proposées par les assurances de loyer impayé :

– La garantie loyers impayés : cette garantie prend en charge le paiement du loyer et des charges locatives en cas de défaillance du locataire.

– La garantie contentieux : cette garantie prend en charge les frais de justice engagés par le propriétaire bailleur pour obtenir la résiliation du bail et le eviction du locataire.

Les assurances de loyer impayé peuvent être souscrites auprès des compagnies d’assurances, des banques ou encore des sociétés de gestion immobilière.

READ  La déclaration d’impôt en loi Pinel : tout ce qu’il faut connaître

Les différents contrats d’assurance de loyer impayé

Il existe principalement deux types de contrats d’assurance loyer impayé : le contrat « tout risque » et le contrat « défaut de paiement ». Le premier type de contrat garantit le paiement du loyer en cas d’incendie, de dégâts des eaux ou d’impayés, tandis que le second ne couvre que les impayés.

Le contrat « tout risque » est plus complet et offre une protection plus étendue, mais il est également plus coûteux. En effet, les compagnies d’assurance considèrent que les sinistres (incendie, dégâts des eaux…) sont plus fréquents que les impayés et qu’ils représentent donc un risque plus important.

Le choix du type de contrat dépend donc du budget dont vous disposez et de votre niveau de tolérance au risque. Si vous souhaitez être parfaitement protégé contre tous les aléas locatifs, privilégiez le contrat « tout risque ». Si vous préférez réaliser des économies sur votre assurance loyer impayé, optez pour le contrat « défaut de paiement ».

Le montant des primes d’assurance de loyer impayé

Les primes d’assurance de loyer impayé sont calculées en fonction du montant du loyer mensuel et du nombre de mois de couverture souhaités. Le montant minimum de la prime est de 4 € par mois, quel que soit le montant du loyer.

La durée de la couverture d’assurance loyer impayé

La durée minimale de la couverture est de 12 mois, mais vous pouvez choisir une période plus longue si vous le souhaitez. La durée maximum est généralement de 36 mois, mais certaines compagnies d’assurance proposent des contrats de 48 ou 60 mois.

READ  Quel budget prévoir pour un courtier en rachat de crédit

La souscription à une assurance de loyer impayé

est une garantie que le propriétaire d’un bien immobilier peut souscrire auprès d’une compagnie d’assurance. Elle lui permet de se prémunir des risques de non-paiement du loyer par son locataire.

En effet, en souscrivant une telle assurance, le propriétaire est couvert en cas de défaillance du paiement du loyer par son locataire. Ainsi, en cas de non-paiement du loyer, la compagnie d’assurance prendra en charge le montant du loyer impayé et indemnisera le propriétaire. Cette garantie est donc un moyen pour le propriétaire de se prémunir des risques liés au non-paiement du loyer par son locataire.

Toutefois, il convient de noter que cette assurance n’est pas obligatoire et que le propriétaire peut choisir de ne pas la souscrire. De plus, cette assurance n’est pas toujours acceptée par les bailleurs sociaux ou les organismes HLM.

Résiliation d’une assurance de loyer impayé

pour revente du bien
Il arrive que des propriétaires souhaitent vendre leur bien, et donc résilier leur assurance de loyer impayé. Ce n’est pas toujours possible, car les assureurs ont des conditions de résiliation assez strictes.

Pour pouvoir résilier votre assurance de loyer impayé, vous devrez donc respecter certaines conditions :
– Vous devez avoir souscrit à une assurance de loyer impayé auprès d’un organisme agréé par la Loi Hoguet.
– La durée du contrat doit être supérieure à un an.
– La date de résiliation du contrat doit être située au moins 3 mois après la date de souscription du contrat.

Si vous respectez ces conditions, vous pourrez donc résilier votre assurance de loyer impayé. Pour cela, il vous faudra envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre assureur, en y joignant une copie du bail et une attestation de bonne fin de bail.

READ  Comment calculer sa capacité d’emprunt pour un investissement locatif ?

Conclusion

Il est important de bien choisir son assurance de loyer impayé, car cela peut vous aider à éviter les difficultés financières en cas d’impayé. Il y a plusieurs choses à prendre en compte lors du choix de votre assurance, comme le montant du loyer, le nombre de locataires et le type de bien. Assurez-vous de comparer les différentes offres avant de faire votre choix.